Bâtiment et Génie civil

Le bâtiment et le génie civil


Pour réduire les dépenses énergétiques  les matériaux textiles sont en capacité de répondre aux enjeux de :

  • L’isolation extérieure et intérieure (thermique, phonique, électromagnétique, etc.)
  • La filtration (air et eau par voie chimique ou mécanique)
  • L’économie d’énergie et la fonctionnalisation (les « smarts » textiles permettent d’intégrer des capteurs de mouvement, des cellules photovoltaïques, etc.)
  • La conception de nouveaux matériaux (biosourcés, allégés, etc.) ou amélioration des matériaux existants (adjonction de fibres fonctionnalisés ou non dans des bétons)

Les nouveaux enjeux du secteur du bâtiment en pleine mutation et du génie civil ont suscité d’importants besoins en termes d’innovation et notamment bien-sûr dans le domaine du textile.

 

Le Grenelle et le plan Bâtiment

Sous l’influence des mesures environnementales du Grenelle de l’Environnement, le secteur du Bâtiment est l’objet de mutations profondes.
Afin de répondre aux enjeux du Grenelle, le Plan Bâtiment a été initié en janvier 2009.
Ainsi les objectifs fixés pour les bâtiments neufs sont qu’en :

  • 2012, tous les nouveaux bâtiments seront à « basse consommation » (BBC)
  • 2020, ils seront tous « à énergie positive » (BEPOS) : une maison, un immeuble produiront chacun plus d’énergie qu’ils n’en consommeront.

Pour le marché de la rénovation, le plan prévoie :

  • 400 000 logements à rénover par an à compter de 2013,
  • 800 000 logements sociaux les plus énergivores à rénover d’ici 2020,
  • D’engager la rénovation énergétique de tous les bâtiments de l’État et de ses établissements publics, avant fin 2012.

 

Le génie civil et le textile

Les matériaux textiles sont des solutions pertinentes aux enjeux posés au  génie civil :

  • filtration mécanique et chimique de polluant,
  • structures drainantes,
    géosynthétique de renforcement,
  • fonctionnalisation (capteur de saturations, … etc).