EPI

Équipements de Protection Individuelle


Au niveau de la législation européenne, on appelle équipements de protection individuelle « tout dispositif ou moyen destiné à être porté ou tenu par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa santé ainsi que sa sécurité au travail, ainsi que tout complément ou accessoire destiné à cet objectif. » (Directive 89/686/CEE). Il s’agit d’un secteur extrêmement performant et en pleine croissance du fait des règlementations diverses. Selon le Syndicat National des Acteurs du Marché de la Prévention et de la Protection (SYNAMAP), il représente 13 500 emplois en France répartis entre les fabricants (49%) et les distributeurs (51%) (sans compter les formations, les industries fabricant les matières premières, …).

Les vêtements de pompiers

Les fibres d’aramide (de type méta-aramides) sont souvent utilisées dans la conception des combinaisons des pompiers. En effet, cette matière a l’avantage de pouvoir tenir à des températures allant de 200 à 300°C, ce qui en fait une très bonne protection contre les brûlures. Elle agit naturellement comme un isolant thermique et a l’avantage de ne pas fondre (décomposition) une fois la température critique atteinte, supprimant ainsi les risques de blessures aggravantes.

Les gilets pare-balles

Produit hautement technique, le gilet pare-balles est un outil incontournable de la protection. A base de para-aramide, l’enjeu est non seulement de résister à la perforation d’un projectile à haute vitesse (balles, éclats suite à une explosion, …) mais aussi de limiter les traumas corporels dus à une surpression localisée sur le corps. L’idée est alors de répartir cette surpression sur  la plus grande zone possible, tout en maintenant les contraintes de poids et de flexibilité.